So trendy, so arty

So trendy, so arty
Réputée pour ses vins ou sa gastronomie, la Côte-d’Or n’en est pas moins un territoire qui pèse lourd sur le plan de l’art contemporain. Petite revue des effectifs.
Outre la présence de l’artiste chinois Yan Pei-Ming qui y a posé ses valises, Dijon abrite le très réputé Consortium, centre d’art contemporain régional, à résonnance internationale. C’est l’architecte japonais Shigeru Ban qui a créé les 4000 mètres carré de surface d’exposition, mêlant béton et verre au sein d’une structure géométrique unique et baignée de lumière. Artistes français et internationaux y sont exposés à la croisée des formes, parfois déroutantes. Le must, tout simplement.
Plus au nord de la ville, au cœur de la "City dijonnaise", le grand Auditorium de l’Opéra de Dijon s’organise autour de deux grands volumes triangulaires dont l’un est traversé par un puits de lumière. Les lignes arrondies, symbolisant un piano (sous lequel passent les voitures et le tram), s’intègrent parfaitement au paysage ; quant à l’acoustique du lieu, elle ravit les plus grands chefs d’orchestre. Juste à côté, l’architecte Rudy Ricciotti a accouché d’un bâtiment-sculpture au style « zébré » pour accueillir le personnel du rectorat.
Si on quitte Dijon, dans l’Auxois, Bernard Tschumi, l’architecte du musée de l’Acropole d’Athènes, s’est attaqué au site culturel phare du département : le MuséoParc Alésia. Grâce à sa forme circulaire, au mélange des matériaux et à sa terrasse végétalisée, le centre d’interprétation est un petit bijou. Plus au sud, l’artiste français Christian Boltanski a marqué de son empreinte les rues de Vitteaux. À l’heure où la nuit tombe, des silhouettes sombres se matérialisent ici et là grâce à une installation permanente… Une expérience à la fois mystérieuse et innovante.

Vous aimerez aussi