Les Hospices de Beaune

Les Hospices de Beaune
Sous les pavés, les caves. Depuis le Moyen Âge, Beaune trône au cœur de la culture et du commerce du vin. La ville vit par et pour le vin. La ville a un goût et une odeur de vin… Elle devient naturellement capitale des vins de Bourgogne au 18e siècle. Avec ses hôtels particuliers, ses maisons à colombages et ses jolis parcs fleuris, il fait bon flâner ici. Pénétrez à l’intérieur de ses remparts pour découvrir tout le charme de la ville.
Pause détente au parc de la Bouzaize où pelouses et étangs apportent un peu de fraîcheur en été. En centre-ville, petit stop à la Collégiale Notre-Dame dont l’architecture mêlant art roman et gothique attire les visiteurs tout comme les éclats de voix et les arômes qui se dégagent des halles de Beaune. À l’heure du marché, les habitants aiment s’y retrouver alors n’hésitez pas à les rejoindre.
Enfin, comment passer à côté des Hospices de Beaune construits au XVe siècle ? Avec ses toits vernissés rouge vert et or, typiques de la région, ils donnent des couleurs au ciel bourguignon. Les hospices étaient et sont toujours un hôpital. Mais c’est bien le seul hôpital du monde qui possède un domaine de 60 hectares de vignes des meilleurs crus de Bourgogne, réparties entre côte de Beaune et côte de Nuits. Des parcelles léguées au fil des siècles par d’aimables bienfaiteurs et dont les hospices s’occupent comme d’un trésor...
Tous les ans depuis 1859, on vient le 3e dimanche de novembre du monde entier s’arracher à prix d’or les vins des hospices lors de la « vente des vins ». Un grand moment, qui amène à la ville son lot de fête et de stars.

Vous aimerez aussi