Joyeux enfants de la Bourgogne

Joyeux enfants de la Bourgogne
Les Bourguignons ne perdent pas une occasion de montrer leur amour pour leur vin. De le boire et de le fêter. Ils le fêtent d'une façon bien à eux plusieurs fois pas an, à grand renfort de ban bourguignon, qu'ils entonnent dès qu'ils le peuvent. « Lala lala lalala lalère »… Et ces fêtes sont à consommer sans modération !
Les ventes des Vins des Hospices de Nuits-Saint-Georges en mars, et Beaune, la fameuse, en novembre, mettent les crus bourguignons à l’honneur dans une ambiance plutôt solennelle, mais sont accompagnées de foires et de fêtes foraines dans la ville. On célèbre Saint-Vincent, le saint patron des vignerons tous les ans à la fin janvier. La Saint-Vincent tournante est organisée par différents villages de la côte à tour de rôle, d’où son nom. Belle fête populaire où les vignerons font déguster leurs vins aux visiteurs.
Enfin dès le retour du printemps, on célèbre le crémant. Les habitants du Pays châtillonnais prennent part au défilé-carnaval du Tape-Chaudrons avec de joyeux musiciens, des chars et des parades. Danse, dégustation et feu de joie autour du bonhomme Carnaval ! On parle de Tape-Chaudrons en référence à une tradition centenaire : la population tapait autrefois sur des chaudrons pour chasser l’hiver et accélérer l’arrivée du printemps.
Fin août, à quelques jours des vendanges, on loue le raisin pendant les Fêtes de la Vigne à Dijon. Cette célébration biennale s’accompagne d’un festival de musiques et danses populaires avec des groupes venus du monde entier.
En septembre, Chenôve accueille la Fête de la Pressée. Les anciens pressoirs des Ducs sont remis en marche pour faire découvrir le fameux vin bourru, un jus de raisin encore en fermentation. Une manifestation qui rappelle la fête du Vin bourru à Nuits-Saint-Georges en octobre. On presse le jus de raisin devant près de 5000 visiteurs qui découvrent ainsi le processus de transformation. Dégustation oblige ensuite sur les nombreux stands proposés.

Vous aimerez aussi