8 confréries les plus « étranges » de Bourgogne

- Confrérie de l’oignon : pour la défense de l’oignon dans l’art culinaire, mais aussi de la ville d’Auxonne, patrie de l’oignon et refuge de Bonaparte. L’oignon, Président !

- Confrérie de la moutarde : forcément, nous sommes en Côte-d’Or et chez nous, la moutarde est directement mélangée au lait du biberon du bébé à la naissance (on rigole à peine)

- Confrérie de la poule au pot : basée à Arnay-le-Duc, cette confrérie rassemble les "compagnons de la poule au pot". Ok ?

- Confrérie de l’escargot de Bourgogne, son chef s’appelle le « Pape des escargots » en référence à Henri Vincenot, écrivain moustachu et bourguignon célèbre

- Confrérie de la truffe : très active du côté d’Is-sur-Tille, commune qui abrite d’anciennes truffières. Et ce n’est pas la même variété que dans le Périgord : il s’agit ici de la Tuber Uncinatum !

- Confrérie du cassis : le dress code de cette confrérie est strict, avec la cape noire, le nœud papillon rouge pour monsieur et le haut chapeau vert pour madame.

- Confrérie du pain d’épices : pour la sauvegarde du pain d’épice artisanal de Dijon !

- Confrérie des gourmets à Marsannay : pour la sauvegarde de la meilleure charcuterie à consommer à l’apéro en Bourgogne

Vous aimerez aussi